Qu'est ce que la louveterie et qui sont les lieutenants de louveterie ?

 
 
Si vous avez des problèmes avec des animaux sauvages, si vous subissez des nuisances sur vos cultures, si vous avez besoin de conseil en matière de gestion de la faune sauvage : les lieutenants de louveterie sont là pour vous aider.

La dénomination de Lieutenant de Louveterie peut aujourd'hui étonner, mais il faut savoir que l'origine de cette corporation date de l'époque de Charlemagne où il y avait nécessité de protéger les populations contre les loups très abondants sur le territoire national.
Aujourd'hui les préoccupations ne sont plus les mêmes (sauf dans certains secteurs de France). Toutefois, leurs actions restent indispensables pour la gestion des espèces sauvages présentes sur notre territoire. Depuis  toujours sous la tutelle de l'Etat, aujourd'hui encore, ils agissent sur le terrain pour le compte du préfet et sous le contrôle de la Direction Départementale des Territoires.
Ils ont un rôle primordial auprès de l'administration pour analyser, argumenter et  justifier d'actions en matière de gestion et de régulation des animaux, qu'ils soient classés nuisibles ou non. Grâce à la parfaite connaissance de leur secteur, ils constituent le lien essentiel entre le terrain et l'administration dont ils sont les experts en matière de chasse et de nature.

Le département de la Dordogne est composé de 31 circonscriptions gérées par 30 lieutenants de louveterie. Tous bénévoles, ils agissent sur le terrain à différents niveaux :
- conseil auprès de l'administration, des instances de la chasse et de la nature, et aussi des usagers;
- médiation auprès des différents usagers de la nature et acteurs du territoire propriétaires ou non,  chasseurs, professionnels agriculteurs et forestiers;
- régulation sur ordre du préfet et après expertise, des animaux causant des troubles;
- veille cynégétique sur le territoire de leur circonscription;
- répression sur certaines infractions à la police de la chasse en particulier concernant le braconnage.

Ils interviennent dans le respect des lois et règlements qui encadrent leurs activités pour des missions de service public. Dans le cadre des missions de régulation, ils ont la responsabilité de la mise en place d'actions de destruction ou d'effarouchement afin d'éviter que ne surviennent des dégâts ou pour les faire stopper. Cela peut prendre la forme de battues administratives à tir ou à blanc, de tirs à l'approche de jour ou de nuit ou de piégeage. Les espèces concernées sont très diverses : du sanglier à l'étourneau en passant par les pigeons de ville et les renards.
Sur une année, en Dordogne, c'est environ 300 interventions qui sont commanditées par l'administration, sans compter les actions permanentes ne nécessitant pas d'ordre administratif particulier. Toutes ces interventions sont organisées sur le terrain avec un objectif d'efficacité maximale tout  en ayant le souci permanent de garantir une sécurité optimale.

Malgré tous les efforts de communication, il peut arriver que certaines actions soient mal perçues. Il est alors indispensable de les expliquer afin de démontrer leur intérêt fondamental au maintien des équilibres biologiques, étroitement liés à une bonne gestion des animaux et du milieu naturel.

Même si la dénomination de lieutenants de louveterie est peu connue ou peut sembler désuète, il faut bien comprendre que leur présence et leurs actions sont primordiales dans la gestion des espèces sauvages et dans le lien social qu'ils entretiennent au sein le monde rural.