Semaine Bleue 2013 du lundi 21 au dimanche 27 octobre

 
 
Femme âgée

Cette année, la Semaine bleue "Vieillir et agir ensemble dans la communauté", qui se déroule du 15 au 21 octobre s'inscrit dans le cadre de l’Année européenne 2012 pour le vieillissement actif et la solidarité entre les générations.

Quelle sera notre place dans la société après 60, 70 voire 80 ans et plus ? Du 15 au 21 octobre, la Semaine bleue consacrée à la participation pleine et entière des personnes âgées à la vie sociale met l'accent sur le changement de paradigme à opérer sur la représentation de la vieillesse. S'inscrivant dans l'Année européenne pour le vieillissement actif et la solidarité entre les générations, elle a pour but de faire progresser les mentalités et les pratiques sociales pour intégrer l'activité des personnes âgées au sein du projet de société global.

Hier associée à l'inquiétude de la dépendance, l'avancée en âge est aujourd'hui vécue comme un atout. Le retrait de la vie active n'est plus une mise à l'écart de la société mais permet une contribution sociale différente et non moins active. Qu'est-ce que le vieillissement actif ? Pour l’Organisation mondiale de la santé (OMS), c'est le "processus qui consiste à optimiser les possibilités de vie en bonne santé, de participation et de sécurité afin d’accroître la qualité de vie pendant la vieillesse".

Au-delà du bien-être personnel, le vieillissement actif c'est l'idée que les personnes âgées sont encore capables d'apprendre et de participer à la vie sociale, avec leur expérience et leur soif de nouveaux savoirs. Une intégration à la vie de la cité qui peut prendre plusieurs formes : reprise d'une activité professionnelle ; participation à la vie sociale, culturelle, sportive de son quartier, son village, sa commune ; engagement dans des actions de solidarité envers les personnes démunies à l'échelle nationale ou internationale, etc. Dans ce projet de société, la dimension intergénérationnelle est un facteur primordial.

Réviser les politiques et les pratiques sociales

Grâce aux avancées de la médecine, au haut niveau de protection sociale et à l'amélioration générale des conditions de vie, la vieillesse sera active. Dans cette optique, Michèle Delaunay a lancé dernièrement une réflexion d'ensemble avec pour objectif un projet de loi visant à l'adaptation de la société française au vieillissement de la population.

Où en serons-nous en 2060 ?

En 2060, les ressortissants de l'Union européenne vivront quatre années et demi de plus qu'aujourd'hui : l'âge moyen sera de 84,5 ans pour les hommes et de 89 ans pour les femmes. En France, il sera respectivement de 86 et 91,1 ans en moyenne. Dans l'Hexagone, les plus de 60 ans représenteront plus d'un tiers des habitants contre 21 % aujourd'hui, les plus de 75 ans seront à 16,2 %, et les 85 ans seront quatre fois plus nombreux, selon les chiffres du ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Liens externes