Actualités

Pluie, brouillard, vents violents … l'arrivée de l'Automne modifie les conditions de conduite.

 
 
Pluie, brouillard, vents violents … l'arrivée de l'Automne modifie les conditions de conduite.

Adaptez toujours votre conduite aux conditions météorologiques. N’oubliez pas qu’en cas de pluie ou d’intempérie les limites de vitesse autorisées sont revues à la baisse, donc ralentissez !...

Si les conditions météos sont trop difficiles, différez si possible votre déplacement.

Sur les routes de campagnes en automne, l'apparition de feuilles et de dépôt de terre en raison des travaux agricoles est fréquente. Un panneau spécifique signale parfois les zones à risques, toutefois soyez vigilants, surtout si vous traversez des zones ombragées et humides. L’adhérence au sol est modifiée et nécessite une attention particulière.

La pluie

En cas de pluie une vitesse trop élevée peut entraîner des risques de dérapage et donc des accidents. La chaussée mouillée réduit l’adhérence des pneus. Adaptez votre vitesse à l’état de la route et allongez de façon significative la distance de sécurité avec le véhicule qui vous précède.

Le brouillard

Parce qu’il réduit de façon significative la visibilité, et notamment la perception des distances, le brouillard est particulièrement dangereux sur la route.

Si du brouillard est à craindre, voire s’il est annoncé, différez votre départ notamment si vous devez faire un trajet en rase campagne.

N’oubliez pas que sur l'ensemble du réseau routier et autoroutier, en cas de visibilité inférieure à 50 mètres, les vitesses maximales sont abaissées à 50 km/h.

Réduisez votre vitesse en fonction du manque de visibilité et utilisez vos feux de brouillard.

N'oubliez pas d'utiliser vos feux de croisement afin d'optimiser votre visibilité.

Améliorer votre visibilité

Lors de vos arrêts imprévus suite à un incident survenu lors de votre déplacement, le gilet de sécurité doit être porté par le conducteur avant de sortir du véhicule, de nuit comme de jour, quelles que soient les conditions de visibilité, à la suite d'un arrêt d'urgence. Le gilet doit être facilement accessible (dans la boîte à gants, sous le siège, etc.).

Sur autoroute, le conducteur revêtu de son gilet de sécurité doit sortir de son véhicule côté passager et se mettre le plus vite possible en sécurité derrière les glissières.

Le triangle de pré signalisation doit se trouver à bord du véhicule.

Le triangle est obligatoire si le véhicule est immobilisé sur la chaussée.

Le triangle n'est pas obligatoire si le véhicule est immobilisé sur la bande d'arrêt d'urgence (BAU), qui ne fait pas partie de la chaussée. Si le véhicule immobilisé empiète sur la chaussée de l'autoroute, le conducteur doit se poser la question de l’utilisation du triangle. En règle générale, le triangle n'est pas obligatoire lorsque sa pose, sur tout type de route, constitue une mise en danger de la vie du conducteur, ce qu'il lui appartient d'évaluer. Le gilet et le triangle doivent être conformes à la réglementation en vigueur (marquage Communauté européenne « CE » pour le gilet et certification par le marquage « E 27 R » pour le triangle).

Une vérification minutieuse des équipements de votre véhicule est fortement conseillée afin d'éviter tout désagrément lors de vos déplacements.