Actualités

Quand on tient à quelqu'un, on le retient : 10 bons conseils pour retenir un ami qui a bu

 
 
Quand on tient à quelqu'un, on le retient

Bien sûr, il se sent capable de conduire puisque c’est l’alcool qui le lui a dit ! À vous de lui retirer le permis de rentrer.

10 bons conseils pour retenir un ami qui a bu

Reconduisez-le
Jouer sur la corde sensible
N’ayez pas peur de tirer dessus et ne craignez pas de faire part de vos réelles inquiétudes à le voir prendre le volant dans son état.
L’idée est simple : le faire culpabiliser (un peu) pour le dissuader (beaucoup).
N’hésitez pas à employer des images fortes :
« Je préfère que nous soyons brouillés plutôt que d’être en deuil » ;
ou encore
« Si tu étais à ma place, tu me laisserais partir ou tu agirais ? » ;
même
« Tu imagines si c’est moi qui doit prévenir ta famille ? ».
L'union fait la force
Vos invités sont vos alliés de chaque instant de la soirée. Avec eux, faites comprendre à votre ami que vous ne céderez pas jusqu’à ce qu’il se plie à vos multiples arguments. L’idée est de lui faire réaliser que votre démarche est légitime et tournée vers lui.
Proposez-lui d'être raccompagné
Ne prenez pas le risque de perdre votre ami pour le prix d’un taxi ! Proposez-lui ce mode de transport pour être raccompagné ou désignez une autre personne présente à condition bien sûr, qu’elle soit en état de le faire.
Et puis n’oubliez pas de rassurer votre ami sur son véhicule. Dites-lui bien qu’il ne risque rien, que vous y veillerez et qu’il reviendra le chercher demain.
Faites durer la soirée
Pourquoi se quitter maintenant ? Pourquoi justement ne pas songer à refaire le monde autour de quelques verres…non alcoolisés ?
Profitez-en pour demander à vos convives s’ils n’ont pas une petite faim. Un plat de pâtes, même à 4 heures du matin, peut faire des heureux !  
Faites-le souffler
Si vous avez eu la bonne idée d’acheter un éthylotest, ou si vous êtes en boîte de nuit, c’est le moment de vous en servir.
Faites souffler votre ami et regardez ensemble le résultat. L’argument est imparable.

Proposez-lui de dormir sur place
Votre fête touche à sa fin, invitez votre ami à passer une bonne nuit de sommeil chez vous. Veillez à présenter votre proposition aussi simplement que possible pour que votre ami ne se sente pas gêné d’accepter. Il préfère retrouver le confort de son lit ? La parade est simple : « Vu l’état dans lequel tu es, tu ne feras aucune différence. »
Demandez de l'aide
N’hésitez pas à prendre son téléphone pour contacter l’un de ses proches : amis, famille…Ils sauront sans doute trouver les bons mots pour le raisonner. Si vraiment vous ne pouvez joindre personne, prévenez les autorités. Elles sauront vous conseiller.
Agitez le spectre du retrait du permis
Cette démarche n’est jamais agréable à faire envers un ami, mais elle est redoutable d’efficacité.Rappelez-lui les 135 euros d’amende. Faites-lui peur avec le retrait de 6 points sur son permis, surtout s’il a besoin de son véhicule pour travailler. Amenez-le à se poser la question : « Perdre son permis et son travail, ça fait beaucoup pour une soirée, non ? »
Confisquez lui ses clefs
Dès lors que votre ami n’aura rien voulu entendre de vos arguments, il ne vous laisse plus le choix : vous devez lui confisquer ses clés.Par ce geste, vous lui évitez un retrait de permis ou vous lui sauvez la vie. Faites appel à ses sentiments en lui présentant cet ultime recours comme un gage d’amitié et non comme une sanction. Sans doute qu’après il vous dira merci.
Lui cacher ses clés
Si vous buvez, ramenez vos duvets
Faites-le bosser