Actualités

Roue arrière à moto : risque pénal, danger vital

 
 
Roue arrière à moto : risque pénal, danger vital

Autoroute A6. Une moto slalome entre les véhicules, en roue arrière. À plus de 200 km/h.

L’irresponsabilité de ce conducteur lui coûtera quatre mois de prison ferme et 2 000 euros d’amende, assortis d’une suspension de permis pendant six mois pour « mise en danger de la vie d’autrui ».
Au moment où la Sécurité routière lance sa nouvelle campagne deux-roues motorisés, il semble essentiel de rappeler à l’aune de cette décision de justice la dangerosité des roues arrière à moto, qui en plus d’exposer leurs auteurs à de lourdes sanctions pénales, sont un comportement à risque pour les motards et les autres usagers de la route.

Les peines encourues pour mise en danger d'autrui sur la route

La mise en danger d'autrui est un délit puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Par ailleurs, si les faits sont commis à l'occasion de la conduite d'un véhicule, peuvent être prononcées des peines de suspension de permis jusqu'à 5 ans ou l'annulation du permis (avec possibilité d'interdire de le repasser jusqu'à la fin d'un délai maximum de 5 ans) ainsi que la confiscation du véhicule s'il en est le propriétaire.