Actualités

"Trop vite, Trop tard" : On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu'il est trop tard

 
 
"Trop vite, Trop tard" : On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu'il est trop tard

Pour les retours de congés, Jacques BILLANT Préfet de la Dordogne appelle à la vigilance  les conducteurs et à leur responsabilisation sur les routes notamment dans le domaine du respect de la vitesse.

Quelques km/h en plus des limitations de vitesse autorisées peuvent être fatals pour soi, pour sa famille... et pour les autres.

Alcool au volant, fatigue, téléphone, infractions au code de la route sont également les dangers de la route !...

"Trop vite, Trop tard" : On ne regrette de rouler trop vite que lorsqu'il est trop tard

Campagne sécurité routière "trop-vite"

Quelques chiffres clés sur la vitesse au volant :

 - Bien que depuis une dizaine d’années la vitesse moyenne a baissé de 10 km/h, elle reste toujours l’une des premières causes de mortalité sur les routes françaises.

 - En 2013, un quart des accidents mortels en France est dû à la vitesse1. Ainsi, sur routes départementales, 40% des accidents mortels sont causés par une vitesse excessive (contre 30% sur les autoroutes).

 - Plus on roule vite, plus le choc est violent et plus les conséquences sont dramatiques. On estime qu’un choc frontal avec un véhicule lancé à 90 km/h équivaut à une chute d’un immeuble de 11 étages.

 - De plus, la distance d’arrêt du véhicule augmente proportionnellement à la vitesse. Il faut environ 28 mètres pour immobiliser un véhicule roulant à 50 km/h, 70 mètres pour un véhicule roulant à 90 km/h.

 - Rouler plus vite ne permet même pas de réellement gagner du temps. Sur un trajet de 220 km, le temps économisé en roulant à 140 au lieu de 130 est d’à peine 7 minutes sur un trajet de 3h45.